portrait AmelieAvant, je travaillais dans les livres, mais je restais dans l'ombre, derrière les mots, derrière un ordinateur, derrière une hiérarchie. Maintenant je pose, en pleine lumière, devant des artistes ; je prends une place importante, j'assume qui je suis. Avec mon énergie, je participe à la création, je l'encourage, je l'inspire. Je me sens pleinement exister quand je pose ; on ne me demande rien d'autre que d'être moi-même, avec mon assurance autant que ma fragilité.

Ce sont mes formations de massage qui m'ont permis d'assumer ma nudité. On apprend beaucoup en massant ou en se faisant masser. Se retrouver dans des ambiances chaleureuses, entourée de gens qui font attention au corps, à tous les corps sans distinction. Apprendre à regarder, à toucher, mais aussi à être regardée, à être touchée. Donner sa confiance, lâcher les résistances, savoir se respecter. Montrer mon corps est devenu de plus en plus naturel ; j'en ai fait une force et l'idée de poser nue a coulé de source.

Je pose pour des artistes parce que l'art fait partie de ma sensibilité. Que ce soit par les mots, la danse, le chant, le dessin, la musique, les films, c'est souvent l'art qui me porte. Plus jeune, j'avais posé nue pour ma mère, qui est artiste peintre. J'avais aussi dessiné au pastel (uniquement des nus, d'ailleurs). Puisque j'assumais désormais ma nudité, mon corps, ma présence, autant aller au bout, passer de l'autre côté du miroir, entrer dans la lumière.

Je ne regrette pas. Je me découvre moi-même chaque jour un peu plus, dans des styles différents, croquée, sculptée, peinte, modelée, esquissée. Chaque séance est enrichissante, pleine de rencontres, de sourires, de chaleur. Les regards sont intenses, professionnels et humains à la fois ; on me voit, on m'observe. Je prends confiance, proposant de nouvelles poses, suivant mon intuition. Ce sont des moments calmes, où tous les bruits prennent de l'importance ; les coups de crayon sur la feuille, les souffles, les gestes, les pas, la musique en fond quelquefois. Je me concentre sur moi, tout en restant là, immobile mais présente. J'aime écouter les gens créer, parler entre eux ou avec moi ; j'aime retenir les conseils des profs, les remarques, les traits de personnalité de chacun. J'aime ce métier qui mêle le corps, l'art, l'humain.

Je suis fière de pouvoir en parler autour de moi, dire que je suis modèle vivant.
Vivante, oui, beaucoup plus vivante qu'avant.

Encre de Stephane Lejeune Encre de Stephane Lejeune

2018 06 07 Amelie Dessin d'André Maus

2018 09 13 Amelie  Dessin d'André Maus

Ecnre Emile Laufer Encre d'Emile Laufer